Publié par Formation Médicale Continue

Liens entre symptômes dépressifs et prévalence des facteurs de risque cardiovasculaire chez les sujets âgés.


Résultats d'une étude chypriote incluant 300 sujets apparemment en bonne santé :

chaque
augmentation unitaire d'une échelle validée d'évaluation de la dépression augmente de 12 % la probabilité d'avoir un facteur de risque cardiovasculaire, tel que
HTA,
hypercholestérolémie,
diabète ou
obésité.


Et ce, quelles que soient les habitudes hygiénodiététiques et le statut tabagique.


Panagiotakos & Coll., Journal of Clinical Nursing, mars 2008 ; 17 (5) : 688-695.
-
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :