Publié par Formation Médicale Continue

 
Compte-rendu de la réunion Groupe Qualité Dinan Est du Mardi 10 janvier 2006 :
(lombalgie et lombosciatique simples)
En introduction, les pharmaciens présents nous disent que le  mal de dos ne suscite que peu d’automédication par rapport aux autres douleurs, les patients semblant considérer ce type de pathologie comme suffisamment sérieux pour devoir consulter. Qui ?? Le MG, mais aussi le rhumato (dont nous pouvons, assez souvent, constater les échecs des différentes manipulations), les rebouteux, les radiologues, les MKT et les LAM.

Les questions soulevées par ces pathologies ont été :
        1/ la biologie : il semble qu’un bilan simple de débrouillage (NF,VS,CRP) retienne l’adhésion des participants MG afin d’éliminer à peu de frais une lombalgie symptomatique.
        2 / l’arrêt de travail : selon les recommandations, il doit être de courte durée, les MG présents s’accordent à dire que ce n’est pas toujours réalisable (trajets auto, problème de postures douloureuses…)
        3/ la kinésithérapie : intéressante pour ses actions antalgiques et décontracturantes. A noter que les avis étaient partagés en ce qui concerne les manipulations ostéopathiques.
        4/ le traitement : on notait un consensus sur l’association Paracétamol + Tétrazépam (le soir)+ AINS (rapidement si non donnés en première intention) (notons que quelques lombalgiques présents préconisaient les Coxibs, mais chut !!!). Place des anti-dépresseurs «masqués» ?
        5/ l’imagerie : les avis sont partagés : radios de débrouillage, TDM rapidement inévitable à la demande des patients, si non déjà prescrit par le rhumato ?

Durée de la réunion= de 13h à 14h30.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :