Publié par AFP

Grève des gardes des médecins libéraux: le Samu crie au secours à Rennes


AFP 05.12.05 | 12h52

Le Samu d'Ille-et-Vilaine a évoqué lundi une situation de "danger" pour les patients, après avoir été débordé ce week-end, avec près de 6.000 appels, à cause de la grève des gardes des médecins libéraux.

Le Samu est "débordé tous les week-ends" depuis le début de la grève le 18 novembre, a expliqué à l'AFP Bertrand Avez, médecin régulateur au Samu et délégué régional de l'association des médecins urgentistes de France.

Les 3.500 appels reçus dimanche ont généré 690 dossiers traités et les 2.500 du samedi, environ 500 dossiers.
"On a davantage d'appels qui viennent saturer le standard, et moins de médecins pour les analyser et prendre les décisions", explique M. Avez.

Un seul médecin régulateur et six opérateurs géraient par moment samedi le flux des appels alors, qu'en temps normal, trois médecins sont chargés de les analyser.

"On est dans une véritable situation de danger à certaines heures.
Personnellement, je ne peux plus assumer la responsabilité médicale des patients", déplore le médecin régulateur.

Une majorité de médecins libéraux d'Ille-et-Vilaine refuse d'assurer les gardes de nuits et du week-end depuis le 18 novembre, suite à un arrêté préfectoral de sectorisation des gardes découpant le département en dix secteurs sur la tranche de nuit minuit-08H00.
 Les libéraux ont également voté le refus des réquisitions préfectorales à la quasi-unanimité.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :