Publié par Formation Médicale Continue

« KNOCK ou le Triomphe de la Médecine »Image-1-copie-4.png
Film de Roger Goupillières et Louis Jouvet (1933).
Film de Guy Lefranc (1951).

        Un montage de la scène de la première entrevue entre le docteur Knock (Louis Jouvet) et le pharmacien Mousquet, dans les deux versions de 1933 et de 1951, la première avec Robert Le Vigan, la seconde avec Pierre Renoir, frère de Jean Renoir.

        La seconde version est un peu élaguée et donc moins fidèle à la pièce de Jules Romains. On remarque le jeu plus abouti de Louis Jouvet, à dix-sept ans de distance. L’interprétation de Pierre Renoir est classique, celle de Robert Le Vigan exaltée, dans le style de l’acteur.

Robert Le Vigan a tourné de nombreux films avant guerre, notamment «La Bandera» et «Golgotha» de Julien Duvivier en 1935, «Quai des Brumes», de Marcel Carné, et «Les disparus de Saint-Agil», de Christian-Jacque en 1938. Sous l’Occupation, son antisémitisme le fait s’embourber dans des films compromettants et des émissions de Radio-Paris. En 1944, il rejoint son ami Céline à Siegmaringen, puis passe en Espagne et en Amérique du Sud. Il ignore un appel de François Truffaut à revenir en France et meurt en Argentine en 1972, à 72 ans.

La seconde version de «Knock» est réalisée fin 1950 et sort au début de 1951. Louis Jouvet, qui a 64 ans, enchaîne aussitôt avec «Une histoire d’amour», toujours de Guy Lefranc, sur des dialogues de Michel Audiard. Il meurt peu après la fin du tournage, le 16 août 1951, dans son bureau du théâtre de l’Athénée, après un malaise en scène. Comme Molière...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :