Publié par Formation Médicale Continue

La nouvelle convention invente le point GS

Vers un nouveau code G pour généraliste…

          Les partenaires ont également discuté des modalités de cotation de la future consultation de base chez le généraliste revalorisée à 25 euros à compter du 1er mai 2017, à la faveur d'une majoration de deux euros (MMG). « Afin de simplifier la facturation des médecins, la facturation de la majoration MMG s’effectue sous les cotations suivantes :

G (correspondant à la facturation de la C + MMG),

GS (correspondant à la facturation de la CS + MMG),

VGS (correspondant à la facturation de la V + MMG)

VGS (correspondant à la facturation de la VS + MMG) »,

explicite le projet d'avenant.

          L'avenant stipule – c'est nouveau – que la majoration de deux euros sera applicable par les généralistes et MEP exerçant en secteur II « lorsqu’ils pratiquent les tarifs opposables pour les bénéficiaires de la CMU-C et de l’ACS ». « Cela représente jusqu'à un tiers de leur activité », fait valoir le Dr Claude Leicher, président de MG France.   

     Enfin, au chapitre des consultations à fort enjeu de santé publique, les consultations obligatoires de l’enfant (COE, correspondant aux examens du 8e jour, 9e mois et 24e mois) réalisées à tarif opposable par un généraliste ou un pédiatre passeront à 39 euros dès le 1er mai 2017 (ce qui est nouveau) et à 46 euros au 1er novembre 2017.

Un nouveau code G pour les généralistes et deux actes de télémédecine à l'étude !

QDM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :