Publié par Formation Médicale Continue

Modifications du Règlement Sanitaire International concernant le certificat de vaccination contre la fièvre jaune

      Selon l'Organisation mondiale de la santé, des modifications au Règlement sanitaire international 2005 concernant la validité du certificat international de vaccination pour la fièvre jaune devraient intervenir le 11 juillet 2016.

 

La période de validité du certificat international de vaccination pour la fièvre jaune passera de 10 ans à la durée de la vie de la personne vaccinée.

          Cela sera applicable à tous les nouveaux certificats, y compris les certificats déjà délivrés ou certificats internationaux dupliqués pour la vaccination contre la fièvre jaune.

Un certificat pour la vaccination contre la fièvre jaune, présenté par un voyageur arrivant dans un pays d'endémie de fièvre jaune, ne pourra être rejeté au motif que plus de dix ans se sont écoulés depuis la vaccination.

 

Dans l'intervalle, l'Organisation mondiale de la santé a déclaré que jusqu'au 10 juillet 2016, le Règlement sanitaire international 2005 continue de prévoir que la durée de validité de ces certificats de vaccination contre la fièvre jaune est de dix ans à compter de la date à laquelle la vaccination est efficace.

 

En ce qui concerne la France, pour les personnes résidant en Guyane et les personnes issues de la métropole et séjournant en Guyanele Haut Conseil de la santé publique recommande :

 

  • pour les adultes et enfants âgés de 2 ans et plus : une dose unique de 0,5 ml du vaccin reconstitué.
 
  • Pour les enfants avant l'âge de 2 ans : une dose entre 9 mois et 2 ans puis une seconde dose à partir de l'âge de 6 ans et dans un délai maximal de 10 ans.
 
  • Pour les femmes primo-vaccinées en cours de la grossesse, les personnes vaccinées vivant avec le VIH et les personnes immunodéprimées vaccinées, une seconde dose administrée 10 ans plus tard.
 
  • Pour les personnes dont la vaccination contre la fièvre jaune date de plus de 10 ans, une seconde dose en cas de circulation active du virus dans la population.
 

Le Haut Conseil de la santé publique ne recommande pas d'administrer plus de deux doses de vaccin, excepté aux personnes immunodéprimées pour lesquelles un suivi du titre des anticorps neutralisants est nécessaire.

Source : Organisation mondiale de la santé ; Haut conseil de la santé publique.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :