Publié par Formation Médicale Continue

          "Cette annonce a été faite jeudi par le directeur du projet DMP à la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), Yvon Merlière, lors d'une conférence santé connectée organisée par les Echos, précise le site spécialisé.

           Sollicitée par l'AFP, la Cnamts n'a pas commenté ces propos.

 

          Après plus de dix ans d'atermoiements coûteux, le DMP, à l'origine nommé dossier médical personnel et confié à l'agence des systèmes d'information partagées de santé (Asip), doit passer dans le giron de l'Assurance maladie dans le cadre du projet de loi santé, en cours d'examen au Sénat.

 

         En se connectant à leur espace personnel sur Ameli.fr, les patients se verront proposer « de manière automatique la possibilité de disposer d'un DMP. Sous réserve que les usagers signent le consentement et uniquement sous cette condition », précise Hospimedia.

  « Une fois le consentement signé, l'existence du DMP sera spécifié sur la carte vitale, ce qui permettra à tous les professionnels de santé d'en être informés et de pouvoir l'alimenter ».

 

         Tous les professionnels de santé du parcours de santé pourront y avoir accès, sauf si le patient en décide autrement. Il devra alors indiquer ses choix.

 

« Les modalités de mise en œuvre concrètes sont encore » à l'étude, précise le site.

          Pour accélérer le déploiement du DMP chez les professionnels, qui fustigent son aspect chronophage ou l'incompatibilité de leurs logiciels avec ce dispositif, l'Assurance maladie planche sur plusieurs pistes.

         Elle envisage notamment « la mise en œuvre d'un intéressement à l'alimentation du DMP dans le cadre de la rémunération sur objectif de santé publique (Rosp) », une prime sur objectif des médecins en vigueur depuis janvier 2012.

          Elle travaille également « avec les éditeurs pour qu'ils intègrent mieux le DMP dans les logiciels métiers ».

          Le déploiement de ce nouveau dispositif « est programmé pour 2016 », après l'adoption définitive de la loi santé. « Les premières régions pilotes testeront au printemps la création de DMP par les affiliés pour un déploiement prévu mi-novembre ».

 

     Les médecins auront toujours la possibilité de créer un DMP pour leur patient."

 

source

http://www.cbanque.com/actu/54052/les-patients-pourront-creer-eux-memes-leur-dossier-medical-partage-ici-fin-2016

D'ici fin 2016 les patients pourront créer eux-mêmes  leur dossier médical partagé (DMP)