Publié par Formation Médicale Continue

Ces vidéos expliquent deux procédures pour réduire un coude de pronation douloureuse

A NE PAS FAIRE .. si risque de fracture ( chute sr le coude ..)

La pronation douloureuse de l'avant bras est un accident fréquent et bénin survenant chez l'enfant entre 18 mois et 5 ans.


Causes et conséquences de la maladie
La pronation douloureuse correspond à un accident d'instabilité de la tête radiale par rapport au ligament annulaire. Suite à un traumatisme dans l'axe, la tête radiale se subluxe, ce qui entraîne une impotence douloureuse du membre atteint.

Le diagnostic est facile. Le jeune enfant a subit une traction dans l'axe du bras (enfant que l'on retient parce qu'il va tomber, jeux divers…) et présente brutalement une impossibilité à se servir de celui-ci.


A l'examen l'attitude est stéréotypée : l'enfant se présente avec le bras ballant, le membre supérieur est en pronation (la paume de la main regarde vers l'arrière) avec refus d'utiliser ce dernier. La flexion douce du coude est possible, mais la mise en supination (paume de la main vers le haut) est impossible car douloureuse. Si le mécanisme causal est typique la radiographie est inutile (elle serait d'ailleurs normale). En cas de doute (notamment s'il y a eu chute) la radio sera utile pour éliminer une lésion osseuse.


Traitement
Le traitement est simple. La réduction se fait par traction, flexion du coude puis mise en supination avec pression sur la tête radiale. Quand la manœuvre est réussie l'opérateur sent un ressaut de réduction et l'enfant, immédiatement soulagé, reprend ses activités en quelques minutes. Il faut bien sûr éviter, chez les enfants ayant déjà présenté une pronation douloureuse, les manœuvre de traction dans l'axe et ce jusqu'à 5 ou 6 ans. En cas d'épisodes trop fréquents, il peut être nécessaire d'immobiliser le membre supérieur dans un plâtre pendant quelques semaines.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :